Accueil Norvège Pêche et filet.

Pêche et filet.

6
0
546

Une belle journée aujourd’hui : presque pas de poissons (mais chut faudrait pas qu’on m’entende dire ça), une mer quasi plate, et du soleil en prime. C’est presque comme un week-end de finir à 17h !

Du coup, quelques mots sur la pêche au filet. Uniquement en février et mars, soit 5 ou 6 trips par an seulement, le premier un peu long le temps de localiser les poissons, et ensuite plus ou moins 10 jours à chaque fois pour remplir le bateau (le trip le plus rapide a été de 6 jours, avec une moyenne de 25/30 tonnes par jour il y a deux ans). Notre cible principale est le lieu noir, et quelques cabillauds et lingues qui se prennent dans nos filets.

J’ai été assez surpris pas les filets que l’on utilise, en gros 2 cordes espacées de 4 mètres en largeur (profondeur en faite), sur 25 mètres de long, et au milieu le filet en grosses mailles de nylons. On a 10 « lots » de 50 filets, soit 500 filets que l’on pose chaque nuit et que l’on récupère chaque jour. Il faut entre 40mn et 3 heures par lot selon la quantité de poissons. C’est vraiment surprenant la manière dont tout ça ne finit pas en un gros tas de nœuds ! Le principal soucis est de sortir les poissons du filet.

Les bons côtés par rapport à la pêche à la palangre:

  1. Le rythme que est plus ou moins normal, on dort la nuit et on travail la journée, de même que les horaires des repas qui sont plus ou moins respectées.
  2. La lumière du jour quand on arrive de la mer des Barents, de 8h à 18h, qui fait beaucoup de bien au moral !
  3. On bosse tous ensemble, ce qui a un petit côté convivial (quand tout va bien évidemment).

Les mauvais côtés:

  1. La longueur des journée de boulot, de 8h30 à 23h en moyenne. Et un jour sur deux on se relaie pour poser les filets. On ne sait pas vraiment combien de temps ça peut durer, ni quand ça va commencer, puisque ça dépend de quand le capitaine trouve des poissons. Donc une fois la journée finit, il faut rester prêt et attendre le signal du capitaine ! Disons en gros 8h30-2h quand on est de corvée « shooting ».
  2. La mer qui est vraiment mauvaise à cette période, on alterne mauvais temps et très mauvais temps (par exemple, même si le nuits paraissent longues, on dort mal, donc c’est pas facile de récupérer).
  3. Le travail est beaucoup plus physique, et mon petit corps gringalet souffre !  Toutes les rotations (4 postes, on tourne après chaque lot de 50 filets) sont physiques, donc dès qu’il y a du poisson, ben on a jamais le temps de souffler. Sans compter la fatigue accumulée du  mois dernier…

Du coup cette « petite journée » tombe à pique même si je suis de shooting cette nuit… et comme la mer est calme, je devrai bien dormir ce soir.

Ci dessous, deux photos pour illustrer les deux types de pêche, je pense que ça vaut largement mes semblants d’explication !

Pêche à la palangre

Pêche à la palangre

Pêche à la palangre au dessus, au filet en dessous.

Pêche au filet

Pêche au filet

Voila. On sera à Måløy le 15 février pour décharger et on repartira le soir même pour mon 3ème et dernier trip de cette session. Normalement, je devrait être à nouveau libre fin février / début mars.  Je commence à languir !

PS: on doit être au nord de l’Écosse, dans une zone pétrolière, il y a des plateformes partout autour de nous ! La géo-localisation doit donc marcher je pense. Je vous renvoie à l’article précédant pour l’adresse du site et le nom du bateau en cliquant ICI.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par journaldunvoyageur2
Charger d'autres écrits dans Norvège

6 Commentaires

  1. maman

    9 février 2013 à 13:16

    En effet j’ai pu voir la position du bateau pour la première fois depuis ton départ en Janvier ainsi que la route que vous suivez.
    Comment est ce qu’on laisse 50 filets dans la mer sans que cela s’ emmêle ?
    Courage pour cette dure pêche !
    Maman

  2. Michel

    9 février 2013 à 19:35

    Bonjour camarade
    J’ai lu avec beaucoup d’attention tes explications sur les 2 types de pêche et ta mère et moi sommes tout à fait prêts à te rejoindre pour te donner un coup de main mais dans des horaires différents (11H30 12H 30 ) si tu peux négocier ces conditions avec un salaire identique au tien ,nous pouvons être sur place dans 2 jours ta mère en rêve.
    Bon courage ,je t’embrasse Michel

  3. cao

    13 février 2013 à 14:21

    Coucou frère,

    ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles.
    Bon courage pour cette fin de trip, j’espère te voir bientôt…
    Bises

    Cao

  4. Marck

    25 mars 2013 à 16:41

    Cher,

    J’ai lu votre récent article sur Pêche et filet. et c’était très agréable. Je l’ai tellement aimé que je l’ai partagé avec mes amis sur Facebook et sur Twitter.

    Voyant que vous êtes un fan de la pèche Palangre, Je voulais vous faire part d’un tuto sur comment fabriquer un panier à palangre et coffres à bas de ligne , appelé « Paniers à palangre et coffres à bas de ligne « .

    « Le panier standard est un récipient en PVC résistant de 60 cm de diamètre et 25 cm de haut. Il peut contenir jusqu’à 1 000 mètres de ligne de 1,4 mm et 200 hameçons. »

    Si vous pensez que le tuto est remarquable, ce serait génial si vous pouviez le partager avec votre public. Voici un lien vers la page Pèche de palangre et un lien vers le site web.

    Si vous avez besoin d’autres renseignements, faites le moi savoir.

    Merci pour votre temps.

    Cordialement,

    Marck barcklet

  5. stephen rawls

    4 mai 2013 à 19:55

    superbes photos, j’ai vraiment le coup de coeur, bravo.

  6. peeter van taag

    28 mai 2013 à 10:43

    Pas mal, je trouve que le blog est bien fait, merci pour les astuces.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Cartes: Thaïlande + Laos

Ci-dessous, deux cartes de mon petit trip d’un mois en décembre 2008: Carte de la Th…