Accueil Norvège Tempête en mer des Barents – Norvège

Tempête en mer des Barents – Norvège

5
0
122

Je profite à contre coeur d’un repos forcé pour donner quelques nouvelles.

Tout allait pour le mieux jusqu’à il y a 2 jours. Si l’on imagine l’enfer comme bleu et froid au lieu de rouge et chaud, et avec une durée de six semaines, on doit pas être bien loin de la réalité. Mais dans l’ensemble, excepté la fatigue qui commence à s’accumuler, ça se passe plutôt bien mieux que pour mon premier trip, bien que l’on pêche beaucoup plus de poissons.

Enfin, ça c’était jusqu’à hier.

Hier,  en prenant ma relève à l’avant du bateau, là où l’on attrape les poissons, un vent étrange me sifflote dans les oreilles. Trente minutes plus tard, je ne vois pas à plus d’un mètre, des lignes blanches horizontales me barrent toute visibilité ! On avait déjà eu pas mal de neige, mais là avec le vent, ça devient assez impressionnant. Des vagues qui passent par dessus le bateau en prime… Il ne faut plus seulement se concentrer sur les poissons qui remontent, mais également sur les vagues pour éviter d’être trempé. Il fait nuit, froid, il neige à gros flocons, il y a plein de vent et des grosses vagues, bienvenue dans la Mer des Barents.

C’est un peu comme dans un manège genre grand huit, il faut dépenser pas mal d’énergie juste pour tenir debout. On peut presque se tenir droit à 45 degrés d’inclinaison, ce qui me fait bien rigoler. Bon, pas d’inquiétude quand même, le bateau est solide et encaisse bien, tout le monde est habitué à ce genre de météo hivernale peu clémente.

Puis, hier soir, alors que la mer s’était un peu calmée, il me restait plus ou moins 10 minutes à tenir devant, à récupérer autant de poissons que possible. Je m’apprête à attraper un joli loup tacheté (prise accessoire, mais que l’on garde néanmoins), je sens ma main gauche bloquée d’une manière inhabituelle. Je rate le loup tacheté, et réalise avec surprise et stupéfaction que le petit doigt de ma main gauche vient d’être pris pour cible par un hameçon. Réflexe stupide, mais réflexe quand même, je tire pour me dégager au plus vite, chose que mon petit doigt n’a pas tellement apprécié. J’ai donc une vilaine plaie qui me vaut une journée de repos. Et je me sens mal vis à vis des autres pêcheurs qui doivent se taper mon boulot en plus du leur… Mais bon, une décision du capitaine se doit d’être respectée.

Pour ne pas faciliter l’ensemble, les bulletins météos annoncent cette fois une vraie tempête pour demain midi. Si mes calculs de conversion sont bon, ces deux derniers jours le vent soufflait aux alentours de 50km/h. Il est annoncé autour de 90km/h…

Plus que dix jours…

  • Pêche et filet.

    Une belle journée aujourd’hui : presque pas de poissons (mais chut faudrait pas qu&r…
  • Cabillaud

    Un beau cabillaud – Norvège

    Une belle prise en mer des barents le 18/01/2013. Le trip devrait se finir lundi 21/01 ver…
  • La mer des barents – Norvège

    Un petit mot pour dire que j’y suis pas encore. Tout s’était trop bien passé j…
Charger d'autres articles liés
  • Koh Phan gan

    Koh Pha Ngan – Thaïlande

    De retour en Asie après presque deux ans en Europe. C’est pas désagréable ! Après qu…
  • Pêche et filet.

    Une belle journée aujourd’hui : presque pas de poissons (mais chut faudrait pas qu&r…
  • Cabillaud

    Un beau cabillaud – Norvège

    Une belle prise en mer des barents le 18/01/2013. Le trip devrait se finir lundi 21/01 ver…
Charger d'autres écrits par journaldunvoyageur2
  • Pêche et filet.

    Une belle journée aujourd’hui : presque pas de poissons (mais chut faudrait pas qu&r…
  • Cabillaud

    Un beau cabillaud – Norvège

    Une belle prise en mer des barents le 18/01/2013. Le trip devrait se finir lundi 21/01 ver…
  • L’hiver au-delà du cercle polaire, aux envions de Tromsø.

    Hiver polaire – Norvège

    Un rapide mot lors d’une pause imprévue. Cause: déplacement de 3 heures plus au nord…
Charger d'autres écrits dans Norvège

5 Commentaires

  1. maman

    24 octobre 2012 à 11:51

    Bonjour
    J’en suis verte.
    Courage et guéris vite!
    Maman

  2. lecaillon

    24 octobre 2012 à 17:10

    Bonjour j’ai lu avec grand intérêt ton blog et je ne peux te cacher mon admiration pour ce que tu fais,ma trouille aussi pour que rien ne t’arrive et, que nous puissions encore faire quelques petits Funbridge à Vedène
    Dans ce mélange de crainte ,mais aussi de respect j ‘ai le sentiment que tu es en train de te réaliser et que cette expérience de pêche te laissera des souvenirs indélébiles toute ta vie
    Je suis impatient de te revoir et de t’entendre raconter cette belle aventure mais sans paraphraser ta mêre :soignes ton doigt ,guéris vite. pour ne pas nous faire le bonjour d’HERZOG Je t’embrasse et à bientôt Michel

  3. cao

    25 octobre 2012 à 21:25

    Bouh Pierrot, j’espère que ton doigt ne te fait pas trop souffrir. Je pense fort à toi et j’ai hâte que tu sois là.
    Bises

  4. chloé

    30 octobre 2012 à 17:10

    Salut Pierre!

    J’ai pensé à aller faire un tour sur ton « journal » parce qu’on a parlé de toi avec Pepez (Julien Lopez) et Titouana avec qui je suis amie et que tu as connu au lycée (on parlait de notre jeunesse). Ils te donnent le bonjour.
    Tes aventures sont incroyables, c’est même difficile d’imaginer ce que tu vis. C’est vraiment bien que tu partages ça sur ton site.
    Je te souhaite bon courage pour la pêche…
    Bonne continuation et à un de ces quartes (comme on dit) !

    Chloé

  5. chloé

    31 octobre 2012 à 8:37

    « ces quatre »

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Aéroport d’Auckland – Suite et fin.

Wouahhhhhhhhhhhh !!! Gros gros soulagement après avoir pensé toute la nuit que j’all…