Accueil Birmanie 8 mois de voyage: Thaïlande & Birmanie.

8 mois de voyage: Thaïlande & Birmanie.

3
0
71

Aucun titre ne pourrait mieux correspondre après une si longue absence. Du coup, cela risque d’être un peu long, mais bon, quand il faut y passer…

Dans le dernier article, j’étais dans mon appart à Suphan buri en Thaïlande. Ça me semble bien loin tout ça. On y est finalement resté un mois, puis on est rentré sur Bangkok. Il ne restait à Seb que deux semaines avant de rentrer en France, trois pour moi. Pour finir en beauté, on est retourné une semaine à la plage, sur Koh pha ngan. L’album photo joint vous parlera certainement plus, et m’évitera d’entrer dans plus de détails… hé oui, il y a des coins vraiment paradisiaques là-bas!

Pour conclure sur ce séjour passé en Asie, (enfin je devrais dire en Thaïlande si l’on excepte 2 semaines et demi passées en Birmanie), voilà un mail de Seb qui résume 8 mois en Thaïlande. C’est sympa à lire, et ça donnera une petite idée de ce que l’on peut faire lorsque l’on est longtemps en vacance, puisque certains doutent de la capacité à s’occuper en dehors du monde du Travail. C’est donc lui qui parle, et son pote, c’est moi. Il est arrivé en même temps que moi fin novembre, et l’on a voyagé ensemble jusqu’au 20 juillet à peu près. Sauf  janvier et février où j’étais en Norvège.

« Voici un résumé de ce que j’ai pu vivre durant ces 8 mois passés en Asie:

ça commence un jour de Novembre, il fait froid, le ciel est gris… Un jour plus tard il fait chaud et beau, je viens de faire dix mille km. Enfin j’y suis! Bangkok. J’ai l’impression d’être chez moi, les gens sourient et moi aussi….

Une petite journée dans la capitale puis direction le Nord de la Thaïlande avec un copain que j’avais rencontré là-bas il y a 2 ans. Chiang Mai, ville pour se faire plaisir, ses salons de massages, ses bars…une bonne mise en bouche ou un bon début si vous préférez. Ensuite, une longue route à Moto, direction Paï, le triangle d’or, pour se retrouver dans les montagnes bien paisibles. Le soir il fait un peu frais, environ 18°. Trois jours sur place pour se remettre de nos soirées à Chiang Mai, il faut bien décompresser quand même!!!!

Puis on a filé dans l’extrême Sud sur une petite ile: Koh-Lipe. Magnifique, poisson grillé tous les soirs, apéro sur la plage avec coucher de soleil version carte postale, snorkelling, … Un petit paradis. Les filles sont jolies et vous sourient (prenez-en de la graine mesdemoiselles les françaises). Les garçons sourient aussi, aux garçons aussi (oui c’est naturel et sans arrière pensée, prenez-en du grain messieurs les français)

Ensuite direction Kanchanaburi dans l’Ouest, avec le célèbre pont de la rivière Kwai, les chutes d’eau avec piscines naturelles, et des petites fiestas le soir bien sur! Il faut cul-tiver son jardin, c’est pas moi qui l’ai dit, c’est l’ami Voltaire alors moi je suis…

Pour Noel cette année, il n’y aura pas de sapin, pas de père nono et pas de cadeaux. A la place Siem riep au Cambodge, dans la ville où il y a le temple magnifique d’Angkor, des vestiges, un site énorme. Mais ils se sont fait chourer pas mal de pièces, Dont Malraux qui s’est fait chopper. J’ai moins aimé: des gens moins sympas qui en veulent surtout à ton argent, et la nourriture n’était pas bonne. En même temps c’est un pays très pauvre qui se remet tout doucement de la guerre des années 70 ou ils ont connu l’horreur et je n’ai fait que cette ville, très touristique, donc je ne connais vraiment pas ce pays. J’ai beaucoup aimé le fait ne pas ressentir l’atmosphère de Noel, pas de caddies, pas de chocolats, la guirlande c’est pas moi c’est toi!

Le nouvel an s’est déroulé sur une plage Thai, avec des cocotiers, du soleil, de la chaleur… vous reprendrez bien une part de bûche? Koh Chang, île sympathique où j’ai rencontré ma douce. Le 31 je me baignais dans les eaux chaudes et le soir grosse partie sur la plage. J’étais tranquille, j’étais pénard… Sawadee Pi Mai 2010!!!

Voilà pour mon premier mois rythmé par des visites et la fête,c’est pas mal non? Ensuite mon pote est reparti travailler en Norvège pour 2 mois, je suis donc parti au Laos pour faire mon visa de 2 mois à l’ambassade Thai. J’ai visité la capitale vraiment toute petite avec son Arc de Triomphe et ses Champs Elysées, il y a un peu de culture française car c’est une ancienne colonie. J’ai pu y manger du pain!

Après cette démarche administrative, je suis parti dans la ville de Luang Prabang, petite bourgade paisible le long du Mekong, gens très sympas, nourriture correcte, visites de temples, rencontre avec un paysan qui m’a montré tout son jardin, troc d’essence avec une jeune Lao, des moments de partage assez inoubliables et d’une simplicité! De Luang Prabang, je suis retourné jusqu’à la frontière Thai en bateau, pendant 2 jours sur le Mekong. Des paysages magnifiques, rencontre avec un américain super sympa (les américains sont cool, c’est leur putain de gouvernement qui… comme chez nous… comme  partout… fout la merde.)

Retour en Thaïlande, et oui il faut bien rentrer chez soi8 mois de voyage: Thaïlande & Birmanie. dans Birmanie smile_teeth, dans la ville de Chiang Mai pour un apprentissage de la Langue Thai. Quatre semaines de cours, 2h de cours par jour avec un prof assez rigolo. Au début le cerveau a chauffé un peu après plus de 10 ans d’absence sur la scène scolaire, ça ne revient pas comme ça. En dehors des cours, j’expérimentais mon Thai dans la rue avec plus ou moins de succès. La difficulté: je parlais plus que le simple touriste donc ils me parlaient comme s’ils parlaient à un Thai. A la guesthouse où je logeais, je parlais anglais et français: rencontres avec des anglais, des irlandais, gallois, américains, polonais, chiliens, allemands, avec le monde quoi! Les plus dur à comprendre: les British surtout les irlandais, avec un accent incompréhensible rythmé par des FUCK à gogo… au secours!!! Peuvent pas dire putain comme tout le monde! Sur les coups de 17H, je faisais mon jogging quotidien, après 1 mois à absorber des litres de bières il fallait bien faire une mise au point! Le soir j’allais manger sur un marché avec plein de petites gargotes, de soupes de nouilles, de poulets grillés, de salades de papaye, de brochettes de porcs au caramel, de mangues au riz gluant avec lait de coco, des shakes de fruits et j’en passe… J’en salive rien qu’à y penser.

Après avoir passé 1 mois dans cette ville,  je retournais sur Koh Chang pour revoir ma copine. Une semaine avec ma douce avant d’aller chercher des amis à BKK (Bangkok pour les non initiés) et leur faire découvrir les plaisirs du pays, plages et cocotiers, poissons et crustacés, ballades en moto, resto, bars à gogo, … c’est la moindre des politesses!!! Deux semaines plus tard, retour au pays France de mes amis. Moi je reste et pars au pays des merveilles avec Alice, non avec Pierre mon pote qui vient de finir sa saison en Norvège. La Birmanie, pays gouverné par la Junte militaire qui fait souffrir le peuple birman en les maintenant dans la peur. Les gens ne peuvent pas parler librement sous peine d’être emprisonnés, ou condamnés aux travaux forcés. J’ai vu des enfants d’une quinzaine d’année casser des cailloux, faire bouillir du goudron dans des tonneaux sans aucune protection en plein soleil 15hrs par jour. La junte est soutenue par la Chine, les USA, la France, l’Inde… Tous ont des intérêts économiques dans ce pays très riche en pétrole, tek, et pierres précieuses.

Arrivée à Rangoon, ancienne capitale, ville très indienne. Visite de la pagode Shwedagon, architecture impressionnante et belle. Sinon pas grand chose à y faire: ville sale, trottoirs défoncés, beaucoup de monde dans la rue, trop indien à mon gout.

Départ pour le Lac Inle, à 600km au nord, en car. Compagnie privée pour éviter de donner de l’argent à ces porcs de dirigeants: 16H de trajet pour arriver à destination. Trop dur mais ça en vaut la peine: village totalement hors du temps, paysages grandioses. On loue des vélos et on se ballade dans les rizières, le long du canal, des femmes se lavent dedans avec leur vêtement traditionnel, les buffles s’y rafraichissent aussi. Images hors du commun, je ne sais plus à quelle époque je suis!!! On s’arrête sous une paillote en bambou (pas celle de Francis!), espèce de petite échoppe ou il y a un peu de tout à vendre. On commande du thé. Le patron, très accueillant et d’une extrême gentillesse, nous l’amène dans un « pichet » qui n’est autre qu’un ancien bidon d’huile de moteur. Ca si c’est pas du recyclage! Il nous apporte aussi des galettes de riz soufflé, et nous discutons avec lui. Quand nous lui demandons l’addition, il nous répond tout simplement que c’est gratuit. On insiste mais il ne veut pas d’argent, il était très content de pouvoir discuter avec nous, content de partager.

Le lendemain nous partons sur un petit bateau en direction du Lac avec notre guide. Il est tôt, le soleil se lève et… quelle beauté! On passe dans un marché, les vendeurs en habits traditionnels font 15-20km de marche pour venir exposer leur marchandise, d’autres on la chance de posséder  une carriole tirée par un boeuf ou un animal dans le genre. Je suis à des années du monde occidental, pas de portable, pas de voitures, pas de panneaux publicitaires… en d’autres termes pas de merdes qui polluent et assujettissent le cerveau de l’Occidental (ce n’est que mon opinion). Bref je me sens bien, je suis heureux de découvrir ce monde-là. Rencontres dans les villages avec les autochtones. Toujours très bien accueillis, sourires, curiosité. Visite d’une distillerie d’alcool de riz, version birmane style contrebande. On se torche 1L avec Pierre et on en ressort bien chauds. On aurait pu en torcher un deuxième mais notre guide n’avait pas soif. Le soleil cogne lui aussi, on fait quelques autres visites de fabriques mais moins intéressantes car elles sont destinées aux touristes, donc ils veulent nous vendre leurs produits mais on résiste: je ne paye pas 5 fois le prix, ni en France, ni ailleurs.

Ensuite départ pour ce qui sera l’un des pires transports de ma vie dans un bus de 30 personnes mais en contenant 3 FOIS PLUS!!! Serrées comme des sardines à l’avant du bus pendant 8H, je croyais ne jamais arriver à destination. Une route sans fin mais personne ne se plaint. Enfin les montagnes de Kyaukme où vivent les Shans, communauté chinoise, qui cultivent le thé. Trek en moto pendant 2 jours dans la nature; traversées de villages avec le thé offert dans toutes les maisons où l’on s’arrête; nuit dans une maison traditionnelle sans lit, on dort à même le plancher, on s’en fout, on est dans un endroit paisible; la cuisine se fait dans la même salle, donc le matin réveil avec les yeux rouges car ça fume dans la piaule. Et oui y a pas le gaz, c’est petit feu de bois! Petit déjeuner: soupe de feuilles, riz vapeur, omelette super salée. Déjeuner: Pareil. Dîner: Pareil. Les gens mangent toujours la même chose et en 10min. La bouffe c’est un besoin, pas un plaisir ici. Ils bouffent aussi sans arrêt un tabac à mâcher avec de la chaux. Dégueulasse et la gueule des chicots après ça….

De Kyaukme nous partons pour Bagan, une cité où il y a plus de 4000 temples. Transport horrible aussi, dans un petit bus de 15 personnes mais on est 30. On est serré, y’en a sur le toit, la route est pourrie! Mais par contre une fois arrivée, c’est le top: ballade en vélo dans la vielle ville, beaucoup de temples, de vestiges, des gens super sympas. Il faut savoir qu’il y a quelques années les gens vivaient dans la vielle ville mais se sont fait virer par la junte. Les seuls autorisés à rester sont pour le commerce touristique. (enfoiré de dirigeants: comme chez nous). Encore des paysages magnifiques et le rythme de la vie toujours aussi paisible, tout le monde à vélo, et de jolies birmanes…

Puis nous décidons de partir pour la mer et les plages de la côte Ouest. Pour cela nous devons repasser par Rangoon. Pendant le trajet nous passons dans la nouvelle capitale: horrible, des grands boulevards mais très peu de voitures, c’est ici que ce cache le gouvernement, à l’abri du peuple birman en cas de révolte, les lâches. Arrivée à la station de bus, les tarifs sont trop élevés, le chauffeur de taxi veut se prendre sa com sur notre transport, on doit payer le double. Il rêve ou quoi? Je rentre en Thaïlande le jour même.

On est déjà début Avril. Les manifestations des Chemises Rouges commencent très pacifiquement, musique à fond et défilé dans les rues de BKK. On décide Pierre, sa copine, la mienne et moi d’aller passer le nouvel an Thai à Chiang-Mai pour ce qui sera un nouvel an de folie sur 3-4 jours. Tout le monde se jette de l’eau dans une bonne ambiance de fête, chose impossible en France où cela partirait tout de suite en bagarre…

Ensuite je suis invité dans la famille de ma copine dans l’Est de la Thaïlande à la frontière avec le Laos. Pierre doit faire son visa, il me rejoindra plus tard. Arrivée dans la famille, ils sont très timides. Toute la famille vit ensemble, de la grand-mère aux petits enfants, les vieux s’occupent des enfants et ne sont pas abandonnés dans des hospices comme en Occident. Mes journées sont rythmées par la bouffe, je mange jusqu’à 5 fois par jour!!! Je mange beaucoup de stiky rice, plat de base dans cette région ou l’on cultive le riz. Je mange aussi des choses assez inhabituelles comme de la salade de fourmis rouges (très bon), des vers (pas très bon car gluant), des sauterelles grillées (assez bon ça ressemble à un gâteau apéro), des coléoptères grillés (pas très bon). Une vie vraiment tranquille: parties de cartes, de badminton, plantage de légumes, pêchage de poisson, buvage de bière… Quand je vais au marché, je suis un peu la curiosité du coin. Les gens sont très sympas mais la communication est difficile car ils parlent Lao (région Issan frontalière avec le Laos) et je ne parle qu’un petit peu le Thai qui est différent du Lao. J’assiste aussi au mariage du cousin de ma copine: Ca commence dès 6H du matin, à 8H du mat on me sert un Whisky Coca. Fête avec orchestre, danse traditionnelle et je dois m’y mettre, j’ai pas le choix! J’ai vécu une expérience exceptionnelle, une vie à la thaï dans la campagne profonde.

On rentre sur BKK, ma copine doit travailler. Ca chauffe, couvre-feu, état de guerre, ça brûle, mais il n’y a rien à craindre pour le touriste du moment qu’on ne va pas dans la zone de conflit. Ensuite on va passer quelques jours à la mer, direction Koh Samet à 4H de BKK. On se retrouve dans un petit coin de paradis: jolies plages avec bungalow camouflé par les arbres en harmonie avec l’environnement. Baignades, lecture, apéro… je fais mon job à plein temps!!!

Puis on décide d’aller se prendre un appart pour 1 mois dans la ville de la copine de Pierre. Les gens sont cool, petites visites dans les alentours, … et il y a la coupe du monde de foot ou l’on rit beaucoup avec l’équipe de France! Les Thaïs aussi. Pacman est de la partie, et jeu de cartes aussi (putain je perds du pognon aux cartes!!!). Heureusement il y a le Badminton, on court, on souffle, on a chaud, on rit, on vit. Un jour si vous rencontrez Benmore sur votre route (un whisky thaï) esquivez-le, il est dangereux: perte de contrôle assurée, trou noir garanti. Pierre t’en reprendra bien un petit pour la route?

On repart ensuite sur une ile: Koh Phan Ngan. Une ile superbe, des cocotiers partout, de belles ballades en moto avec nos copines, du snorkelling avec des coraux magnifiques, des restos de poissons et toujours de la bière bien sur! Une des plus belles îles de Thaïlande. Ne pas y aller en haute saison, ou quand il y a la Full Moon Party, car là c’est mort: trop de touristes cachetonnés qui font n’importe quoi, la plage qui devient dépotoir, …

Je rentre sur BKK. C’est déjà la fin, je dois rentrer en France. J’en ai pas envie. L’occident me dégoute, son mode de consommation à outrance est nuisible à l’être humain. BKK-Le Caire-Paris-Nantes, c’est fait je suis rentré. Je ne me sens pas à ma place dans ce pays, maintenant je suis encore plus décalé. Je ne veux plus vivre ici. »

Merci Seb, je n’aurais pas fait mieux! Pour ma part, je suis retourné en Norvège pour attaquer une nouvelle saison. Après 6 jours là-bas et un problème de logement, je retourne finalement en France. En intérim, à l’usine, de nuit, comme au bon vieux temps.

Prochain départ, début février, départ que j’espère définitif.

Koh Phangan
Album : Koh Phangan
Un endroit fort sympathique si l'on sait où aller...
10 images
Voir l'album

  • Koh Phan gan

    Koh Pha Ngan – Thaïlande

    De retour en Asie après presque deux ans en Europe. C’est pas désagréable ! Après qu…
  • Thaïlande – Le retour.

    Un grand passage à vide depuis la dernière fois. La raison est simple: Pour voyager longte…
  • Suphan Buri – Thaïlande

    Ce séjour prolongé en Thaïlande (6 mois cette fois là) ne s’apparente plus à du voya…
Charger d'autres articles liés
  • Koh Phan gan

    Koh Pha Ngan – Thaïlande

    De retour en Asie après presque deux ans en Europe. C’est pas désagréable ! Après qu…
  • Pêche et filet.

    Une belle journée aujourd’hui : presque pas de poissons (mais chut faudrait pas qu&r…
  • Cabillaud

    Un beau cabillaud – Norvège

    Une belle prise en mer des barents le 18/01/2013. Le trip devrait se finir lundi 21/01 ver…
Charger d'autres écrits par journaldunvoyageur2
  • Carte Birmanie (Myanmar)

    Comme d’habitude, voilà une carte de la Birmanie (Myanmar) afin de donner une idée d…
  • Aux environs du lac Inle, dans le nord de la Birmanie.

    La Birmanie. (Myanmar)

    Avant propos: La Birmanie (Myanmar) est un pays discret qui ne paye pas de mine, mais que …
  • Koh Pha ngan – thaïlande & Birmanie

    Après avoir passé quelques jours sur Bangkok, je suis allé à Koh Pha Ngan, île bien connue…
Charger d'autres écrits dans Birmanie

3 Commentaires

  1. maman

    12 octobre 2010 à 11:47

    Bonjour
    C’est vraiment bien écrit, je vais le relire pour mieux le savourer…
    Bisous
    Maman

  2. Cris

    26 février 2013 à 15:21

    Salut

    super voyage, bien raconté, bien imagé
    heuuu la bombe atomik sur la plage…c’est ta cops !! :-)
    Tu parles qu’en rentrant en France tu développes une p’tain de dépression hi hi

    Cordialement

  3. journaldunvoyageur2

    27 février 2013 à 12:51

    Salut Cris,

    C’était ma copine… :(
    merci pour le commentaire.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Norvège, me voilà !

Après une longue absence estivale, officiellement en recherche d’appartement en Fran…