Accueil Thailande Émeutes à Bangkok – Thaïlande

Émeutes à Bangkok – Thaïlande

4
0
50
Émeutes à Bangkok - Thaïlande dans Thailande sl740715

Vitrine du quartier de Ratchaprasonng – bangkok 2010

Plan de Ratchaprasong – Bangkok 05/2010

Ci-joint avec les petites infos suivantes, un album photo.

Des photos prises avant-hier après-midi depuis Ratchaprasong. Ratchaprasong, le quartier riche de Bangkok, avec des centres commerciaux tous plus grands les uns que les autres qui se chevauchent. Des panneaux publicitaires immenses, et des écrans géants viennent colorer le tout. Manhattan dans un pays pauvre.

Mais pendant un mois et demi, Ratchaprasong a été le principal lieu de regroupement des fameux tee-shirts rouges, dont vous avez sûrement entendu parler.

La semaine dernière, Ratchaprasong était aussi le lieu de violents affrontements entre l’armée et les « rouges », faisant plusieurs morts (surtout chez les rouges).

Mercredi 20 mai 2010, Ratchaprasong était également le lieu de toutes les attentions en Thaïlande et autour du globe, puisque des épaisses fumées noires s’en échappaient. Ces fumées noires provenaient de nombreux pneus brûlés, mais aussi ce jour là, du « Central World » (Un des plus célèbre centre commercial ici), d’un grand cinéma, et de plusieurs autres bâtiments qui sont partis en « fumée » (39 au total dans toute la capitale, dont la bourse de Bangkok). Après avoir lu et entendu un paquet de choses sur ce qui s’est passé en Thaïlande depuis le 12 mars 2010, et comment ces événements ont évolué jusqu’à une brève pause depuis ce jeudi 21 mai, je voudrais exprimer mon point de vue, accompagné de quelques pronostiques personnels en tout genre.

D’abord, pour situer brièvement les différentes couleurs qui se sont opposées, et qui s’opposeront encore en Thaïlande, en voici un petit récapitulatif:

  • Les jaunes (appelés aussi  » les royalistes » même s’ils ne sont ni plus ni moins royalistes que les autres). C’est un gouvernement à sens unique, le sens de l’argent. Ce sont les riches thaïlandais, entre autre ceux là même qui peuplent le quartier de Ratchaprasong. Vous êtes en train de constater les effets de ce type de politique en Europe, ou aux États-Unis (Enfin les grecs eux s’en rendent bien compte en ce moment, et si vous n’êtes pas encore convaincus, je vous invite à ne pas patienter très longtemps). Mais en Thailande, la situation est bien moins avancée, et de mon point de vue de touriste longue durée, je n’ai rien contre les jaunes. Les jaunes sont représentés par le 1er ministre Thaï: Abhisit Vejjaajiva.
  • Les rouges (appelés aussi « les tee-shirts rouges). ils représentent quasiment tout le reste du pays, notamment le nord et l’est plus traditionnel, plus pauvre, plus agricole (enfin presque intégralement agricole). Bref, des gens qui aimeraient un peu plus de justice dans ce chouette pays qu’est la Thailande. Les rouges sont soutenus par Thaksin Shinawatra, milliardaire et ex-premier ministre exclu de Thailande pour détournements de fonds lourds.
  • les roses, ce sont les jaunes qui se sont déguisés afin de manifester pacifiquement et sans provocation contre le blocage de Bangkok par les rouges!
  • Les multicolores. Ce sont les gens qui en ont eu marre du blocage sur Bangkok et qui se sont rassemblés pour manifester leur mécontentement. Ce sont des jaunes, des gens « sans couleurs », des touristes, …  Ils ont été rejoints dans le multicolorisme pendant un moment par les rouges qui voulaient éviter d’être pris trop facilement pour cible par l’armée! Rigolo non?
  • Les verts, Seb et moi, avec comme slogan: « Manger des légumes, c’est bon pour la santé ». Mais ils n’ont pas été nombreux à rallier notre cause en Thaïlande malheureusement. (Faut dire aussi que nous n’avons jamais manifesté pour ne pas semer plus de troubles, d’autant que nous n’avions ni l’un ni l’autre de tee-shirt vert)

Ensuite pour continuer dans la brièveté, je voudrai rappeler l’origine du gouvernement actuel: (ATTENTION: chronologie historique TRÈS résumée! )

Thaksin a été déchu du pouvoir en décembre 2006 alors qu’il était à l’étranger pour une conférence. L’armée qui a pris le pouvoir, instaure une autorité provisoire fidèle au roi. Ils organiseront des élections en décembre 2007, remportées par les rouges.

En décembre 2008, alors que les rouges étaient au pouvoir, les jaunes mécontents manifestent dans la capitale, et prennent d’assaut l’aéroport international de Bangkok. Après quelques semaines de panique en Thaïlande, le premier ministre rouge démissionne. Il n’y a pas eu de mort pendant ces événements, l’armée n’a pas été envoyée, et la situation a pu rentrer dans l’ordre. Les jaunes ont donc récupéré le pouvoir par un coup de force en décembre 2008.

Depuis le 12 mars 2010, les rouges se soulèvent contre le gouvernement jaune. Jusqu’au 10 avril, tout se déroulait presque sans encombre.

Le 10 avril (je suis parti sur Chiang Maï pour fêter le Songkhran), Abhisit Vejjaajiva envoie l’armée et des chars (que j’ai vus de mes yeux) afin de déloger les rouges. Bilan: plus de 20 morts.

Le 20 mai, la seule solution entrevue par le gouvernement est d’envoyer à nouveau l’armée pour en finir avec le blocage de ratchaprasong. Bilan: encore des morts, et des blessés. Des bâtiments brûlés de colère par les rouges. Entre temps, plus d’une centaine de personnes ont été « blacklistés » en Thaïlande pour être sûr qu’elles n’apportent pas leur soutien (financier) aux leaders rouges. Les derniers manifestants rouges n’avaient plus de ravitaillement (comprenez: plus de nourriture) depuis de nombreux jours.

Un total de plus de 60 morts, et des centaines de blessés. Le soir du mercredi 20 mai, des débordements ont explosé dans toutes les grandes villes de Thaïlande suite à la colère générale de tous les sympathisants rouges. Pour le moment, le blocage sur Bangkok est fini, mais je ne serai pas étonné de voir des attentats se propager dans le pays. Hé oui, on ne se débarrasse pas  d’un peuple révolté en envoyant l’armée.

Je ne suis pas journaliste. Je ne connais pas très bien la politique thaïlandaise. Mais il est évident que le gouvernement aurait dû démissionner de lui-même (comme l’avait fait son prédécesseur) afin de débloquer plus rapidement la situation, d’éviter autant de morts, et d’organiser de nouvelles élections. Ceci n’est pas contestable.

Si vous n’aviez pas perçu les événements de cette façon, alors tâchez d’y réfléchir à nouveau. Si vous ne vous êtes pas intéressé à ces événements du tout (ce que je peux comprendre), alors tâchez au moins de vous intéresser à la crise américaine et européenne, car elle je vous le promets, ne va pas vous manquer.

Avis d’un SDF autour du globe.

Emeutes Bangkok
Album : Emeutes Bangkok
Un pays en guerre? Un avant gout des pays occidentaux d'ici peu? Ou simplement des images surprenantes d'un des pays les plus touristiques au monde? Je vous laisse juge...
13 images
Voir l'album

Charger d'autres articles liés
  • Koh Phan gan

    Koh Pha Ngan – Thaïlande

    De retour en Asie après presque deux ans en Europe. C’est pas désagréable ! Après qu…
  • Pêche et filet.

    Une belle journée aujourd’hui : presque pas de poissons (mais chut faudrait pas qu&r…
  • Cabillaud

    Un beau cabillaud – Norvège

    Une belle prise en mer des barents le 18/01/2013. Le trip devrait se finir lundi 21/01 ver…
Charger d'autres écrits par journaldunvoyageur2
Charger d'autres écrits dans Thailande

4 Commentaires

  1. cao

    25 mai 2010 à 19:47

    Whaaa. Merci Pierrot pour tes explications. Cédric qui s’intéresse beaucoup à la politique internationale n’a pas réussi à trouver des infos pertinentes sur le web au sujet de cette crise thaïlandaise.
    Je comprends mieux.
    Quand à la télévision dangereuse, ça fait longtemps que je suis d’accord avec cette idée.
    Je t’embrasse

  2. Sandrine

    25 mai 2010 à 20:32

    Bon, c’est encourageant tout ça! A vrai dire, je ne m’étais pas penchée sur la question thailandaise, bien qu’espérant que tu n’étais pas en danger. Ce qu’en dit la télé française, je ne sais pas… comme tu le sais, nous ne savons plus ce que télé veut dire depuis un moment. Quant à France Inter, ils ne sont pas bavards à ce sujet?!
    Merci pour toutes ces infos en tout cas. Je suis heureuse que tu soies plus poker que paris en bourse!
    Plein de bises
    Et comme d’hab’, prends bien soin de toi

    Sandrine
    Ton frère t’embrasse très fort aussi ;-)

  3. po et Nélé

    26 mai 2010 à 17:35

    Dans un précédent commentaire je m’inquiétais de te savoir en Thaîlande d’où les nouvelles étaient peu rassurantes, Nous étions assez rassurés de te savoir du côté de Mukdahan, loin de Bangkok. Mais voilà que ton dernier blog te situe en plein Bangkok, et peut-être même dans la zone dangereuse, Mais enfin nous voila rassurés.
    Nous nous posons la question de l’état des transports aériens, quoique sur ce sujet la télé était muette, ce qui laisse croire à une situation normale,
    Tu me connais, je suis toujours assez sceptique sur les nouvelles. Donc je ne crois qu’à moitié la télé, J’ai surtout trouvé qu »elle en disait trop peu,
    A lire ton très intéressant résumé, j’ai eu l’impression que la corruption est un problème fondamental. Ce doit être le cas de la plupart des pays qui n’ont pa un long passé démocratique.
    J’arrête mes élucubrations, et je t’envoie de gros bisous, avec ceux de Nélé, et de Paulette, où nous sommes actuellement,

  4. marion

    28 mai 2010 à 21:14

    Il ne faut certes pas se fier à la télé mais impossible de différencier le vrai du faux avec toutes les infos différentes qu’on nous balance à la gueule. La télé a juste profité de pouvoir parler d’un sujet nouveau et c’est concentré là-dessus. Quoi qu’il arrive j’attends de tes nouvelles bien que je comprenne que tu préfère la bière sur un terrasse accompagnée d’un pad thai à l’écriture d’un long mail….
    Prend soin de toi, bisous

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Cambodge – Thaïlande – Norvège

Halala, les aéroports je les déteste de plus en plus. Et pourtant… Mais d’abor…