Accueil Divers Le projet Voilier.

Le projet Voilier.

7
0
59
Norvège 2008 - Aux environs de Måløy.

Je ne devrais pas trop en parler pour le moment car c’est encore une idée toute fraîche et je n’aime pas trop parler de ce qui n’est pas sûr. Mais j’ai envie de vous en faire part. Peut-être pourrez-vous m’apporter des conseils, des mises en garde, ou autres…

Cela à germé doucement alors que j’étais à moitié endormi, regardant défiler des harengs. Puis ça s’est intensifié et je suis maintenant entrain de voir comment mettre ça en place le plus vite possible. Après quelques recherches sur internet, cela s’avère plus qu’envisageable, c’est à dire réalisable. Plus important encore, dans pas si longtemps (vous vous demandez ce que c’est hein???).

Ben j’aimerai acheter un voilier et vivre dedans. Pour plus d’infos, cliquez ICI. Ça me permettrait de voyager partout dans le monde, pour pas cher et avec ma maison (un sac à dos, c’est bien quelques mois, un an, deux, mais c’est quand même pas complètement suffisant). J’entends déjà tout un tas de questions qui se profilent, alors je vais tacher de répondre au plus possible maintenant. Deux questions en gros:

La principale j’imagine: l’argent ?

Un voilier de 10m d’occasion monocoque (à peu près ce que je voudrai, c’est à dire 4/5 couchettes, salle de bain, cuisine, salon) autour de 35 000-40 000euros. Trois saisons complète en Norvège de septembre a fin février et enchaîner avec des saisons de mars a juillet en Colombie britannique au Canada (plantation d’arbres puis cueillette des fruits).

Je dis pas que ça sera facile, mais c’est possible. À raison de journée de 12-14h, quasiment tous les jours, c’est faisable. Et au pire je pourrai retourner bosser quelques mois de plus au Canada s’il me manque un peu d’argent pour l’achat du bateau ou pour le début de mon voyage. Par la suite j’aurai juste à travailler 3 ou 4 mois par an pour voyager et subvenir à mes besoins, soit en Norvège, soit au Canada. Je pense aussi essayer de passer mon « Dive master » (diplôme pour devenir moniteur de plongée), ce qui me permettrait de travailler à peu près n’importe où dans le monde si j’ai besoin ou envie.

Question suivante, et je vous l’accorde je me la pose aussi: l’expérience de la mer et de la navigation !

Bon, déjà c’est un peu plus compliqué (abstrait conviendrait sûrement mieux) mais en accompagnant des personnes expérimentées, en lisant, en passant mon permis bateau, avec des stages en écoles et bien sur, en commençant tout doucement à naviguer sur des petits trajets faciles avec une bonne météo, ça ne devrait pas poser trop de problèmes non plus.

Et ensuite, ben je vois pas bien ce qui pourrait poser de réels soucis. L’achat du bateau… ça me laisse 2ans pour me renseigner et engager un expert au moment de la vente afin de vérifier le bon état du bateau. Le savoir faire viendra petit a petit pour ce qui est de la maintenance.

Puis j’aurais plus qu’à parcourir le monde, libre, sans factures, sans domicile fixe, sans mensualités, sans crédits, sans attaches ! Faire de la plongée sous-marine, visiter, bosser un peu de temps en temps (jamais trop non plus, je ne plaisante pas avec ça). Il sera sûrement intéressant d’apprendre à pêcher aussi. J’aurai de la place pour accueillir une femme ou des amis ou de la famille ou les 3 à la fois, et le reste du temps j’aurai de la place pour moi ! Et l’océan comme jardin, ça devrait être suffisant…

Voila, ça c’est dit. Le défis est lancé. Je peux prendre le large dans un peu plus de deux ans et demi…

Place aux réactions maintenant… ou pas!

  • L’hiver au-delà du cercle polaire, aux envions de Tromsø.

    Hiver polaire – Norvège

    Un rapide mot lors d’une pause imprévue. Cause: déplacement de 3 heures plus au nord…
  • La mer des barents – Norvège

    Un petit mot pour dire que j’y suis pas encore. Tout s’était trop bien passé j…
  • Égorgeage de Julienne - Norvège

    Vous avez dit pêcheur?

    Ci dessous, voici deux photos de moi au large des îles Shetland, entrain de pêcher Lingue …
Charger d'autres articles liés
  • Koh Phan gan

    Koh Pha Ngan – Thaïlande

    De retour en Asie après presque deux ans en Europe. C’est pas désagréable ! Après qu…
  • Pêche et filet.

    Une belle journée aujourd’hui : presque pas de poissons (mais chut faudrait pas qu&r…
  • Cabillaud

    Un beau cabillaud – Norvège

    Une belle prise en mer des barents le 18/01/2013. Le trip devrait se finir lundi 21/01 ver…
Charger d'autres écrits par journaldunvoyageur2
  • Pêcheur en Norvège.

    (Écrit le 31/05 depuis l’aéroport d’Oslo) Après pas mal d’absence, mais …
  • Voyages & Réflexions

    Mise à jour février 2014 : Mon installation en Thaïlande a échoué et me revoilà en France …
  • Un nouveau voyage: Le Népal.

    Bon ben après un mois et demi d’absence, me revoilà. Mais d’abord, un petit ré…
Charger d'autres écrits dans Divers

7 Commentaires

  1. cao

    12 octobre 2008 à 9:29

    Ton projet a l’air bien ficelé.
    Je ne m’en fais pas pour toi en ce qui concerne la partie financière, tu es dégourdi.
    L’expérience de la mer est par contre quelque chose à ne pas prendre à la légère. Comme tous les trucs dangereux souvent les gens qui se tuent ne sont ni les grands débutants qui ne sortent pas seuls, ni les gens très expérimentés et prudents (parce que expérimentés et suicidaires ça existe), mais bien les gens doués d’une « petite expérience », qui surestiment leurs capacités de lecture de la météo et autres…
    Il y a aussi le danger que peuvent représenter pour toi les gros bateaux, qui théoriquement te doivent le passage mais ne te le cèdent pas car de toutes façon ils en sont incapables. Bref, comme sur la route, le danger représenté par les autres. Les pirates aussi. Pas n’importe où dans le monde mais il y en a à certains endroits et mieux vaut les éviter.

    Enfin, financièrement, pense aux charges que représente la location d’un emplacement dans un port. Tout dépend où tu choisis de rester mais ça peut êtr extrèmement cher (genre évite Saint-Tropez)

    Et puis d’abord, es tu sur d’avoir le pied marin ?

  2. journaldunvoyageur2

    12 octobre 2008 à 10:32

    Commentaires de commentaires…

    Coucou Cao, cool pour le salon de la BD, ca devait etre bien sympa. Par contre, j’ai pas encore recu de coup de fil de ma niece…
    Niveau boulot, je suis pas vraiment « chef de ligne », mais on pourrait dire que ca s’en rapproche, ca fait juste une petite resonsabilite en plus qui est la bienvenue!
    Le travail legal est de 38 ou 39h par semaine ici, mais il y a des exceptions pour tous les boulots saisonniers, ce qui nous permet de faire beaucoup d’heures. D’un cote heureusement, parceque les quelques personnes en contrats a l’annee ne travaillent que 6 mois par an, mais obtiennent 12 mois de salaire!!! Ils ont donc plutot interet a travailler beaucoup pendant la saison. Mais les conventions sont scrupuleusement respectees: 5mn de pause par heure, les majorations horaires, l’hygiene, si en commencant le taf a 7h30, on doit finir apres 19h, on obtient une pause supplementaire de 30mn, repas inclus, … bref, des petites choses, mais qui sont bien agreable.
    Pour mon projet, je ne prend pas la navigation a la legere, je suis bien conscient que j’ai aucune experience, mais ca viendra! Et on parle souvent des quelques disparitions en mer, c’est le risque, mais on ne parle jamais de tous les navigateurs jeunes ou moins jeunes, qui apprennent a naviguer sur les tas sans problemes. Il y a toujours les bons et les mauvais cotes.
    Pour les gros bateaux, c’est comme les camions sur la route, je pense que rapidement tu connais les regles implicites, et pour les pirates, il y a bien sur des zones a eviter, mais j’en suis pas encore la.
    Les ports d’attache, je vois ca comme un loyer, que je n’aurai pas a payer quand je serais en mer (donc une economie de plus). De meme, je ne naviguerai pas avec un pavillon francais, et mon bateau ne stationnera que tres rarement en France! Ca peut etre extremement pas cher aussi selon les pays… :-)
    Quant au pied marin, je ne suis pas tres inquiet, mais dans tous les cas, je serai vite fixe!

  3. Marianne

    12 octobre 2008 à 12:41

    Bonjour, cette fois-ci mon ordinateur est cassé et c’est grâce à Huguette que je te réponds en dictant par téléphone.
    J’admire tes idées et ton esprit d’entreprise. Tu me rappelles le chanteur Antoine qui après le succès de ses « élucubrations » a acheté un bateau et il navigue toujours (en Polynésie) en réalisant des reportages pour la télévision: tu pourrais essayer de lui écrire.
    Bert fait remarquer que ton intérêt pour l’eau ne date pas d’aujourd’hui puisque à l’âge de 18 mois tu es tombé dans le bassin du jardin en cherchant à attraper les poissons.
    Thierry aussi est un bon navigateur et il a appris assez tard: tu pourras lui en parler lors de ta prochaine escale à Montélimar.
    Si tu ne rentres pas pour Noël, je pourrais passer quelques jours en Norvège pour te voir pendant l’hiver.
    La chauve-souris s’est suspendue dans le rideau en filet de la fenêtre du salon et je n’ai eu qu’à l’entrouvrir pour la laisser sortir. Elle a pris le large en poussant un petit cri très doux et aigu car les chauve-souris parlent dans les ultra sons.
    Je me réjouis de naviguer avec toi.
    Nous t’embrassons tous.
    Maman

  4. Marianne

    12 octobre 2008 à 12:49

    Cori et le Capitaine Achab (qui a une jambe de bois dans « Moby Dick »: fine allusion à mon genou cabossé mais qui va mieux. Il a aussi beaucoup de sagesse…):
    « vas-y mon gars, prends la mer! »

  5. swann

    14 octobre 2008 à 22:43

    J’ai qu’une chose à dire: « CHE CAZZO FAI »
    Eh conno, ça doit faire une semaine où 2 que je suis pas allé voir ton blog et quand j’allume mon ordi pour voir keski se passe au pays des esquimaux j’apprends que tu veux acheter un bateau pour vivre dedans et faire le tour du monde!!!
    Alors là, je dois t’avouer que tu m’as tuer!! Mais d’un côté ça te ressemble bien cette idée lá…conno va!
    Pourquoi pas. Après c’est vrai que c’est pas avec ce type de bateau que tu vas traverser les océans, contente toi d’abord de longer les côtes.
    Après il y a un truc que je ne comprends pas: pourquoi attendre l’an prochain pour mettre des sous de côté alors que t’es bien parti. Je serai toi, si cette idée t’enchante réellement, je laisserai de côté le voyage pour l’instant en me disant que dans un an je me paye un gros voyage (pour être poli).
    Sacré pierro, continue de nous surprendre tu me fais rêver…

  6. eric

    15 octobre 2008 à 6:44

    Après un moment de surprise , je me dis que ce n’est pas irréalisable et que c’est une autre solution d’avoir un mode de vie different de celui que l’on connait.
    La navigation ça s’apprend. Vivre sur ou dans un bateau ,on en a envie ou pas ; c’est à toi de choisir.
    De toutes façons il faut des projets , il faut s’investir dans ceux ci ,et rien n’est définitif .
    Bonne réflexion et bon vent .

  7. journaldunvoyageur2

    15 octobre 2008 à 17:17

    Commentaires de commentaires:

    Maman, decidement ton ordi pose pas mal de problemes ces temps ci! mais heureusement, tu a l’air d’avoir une bonne traductrice… :-) .
    content que la chauve souris soit finalement partie tranquilement!
    Pour mon projet, Antoine avait un sacre avantage sur moi, c’est qu’il avait plein d’argent! Mais ca va ce faire, et je ne doute pas un instant de mon interet pour l’eau! Je compte bien parler un peu avec thierry si c’est possible, comme je sais qu’il a construit son bateau…
    Pour la norvege, c’est jouable, j’aurais surement pas de precision sur les dates de travail/vacances potentiels avant decembre, mais je te tiens au courant.
    Je t’embrasse, ainsi que Bert et Huguette.

    Swann, j’ai qu’une chose a dire: je sais pas ce que ca veut dire « che cazzo fai »!!! Mais je suis bien d’accord quand meme!
    Par contre, y interet qu’un voilier de 9metre traverse les oceans, parce que je vais un peu lacheter pour ca!!! Ca necessite un peu d’equipements, mais ya pas de soucis, tu peux passer partout! (enfin je verrais bien, mais en tous cas j’essaierai…).
    ET apres, pourquoi attendre l’an prochain??? Ben je me tate, mais j’ai bien envie de me refaire un bon trip en Asie, avec un sac a dos, j’aurais encore des pepettes de cotes en revenant, donc je partirai pas de zero. Et puis je me laisse un peu de temps comme ca, peut etre pour passer mon permis hauturier, passer mon dive-master, me renseigner sur les differents type de voilier, etc…
    J’espere que tout va toujours pour le mieux sur Malaga, mais j’imagine que oui! Prend soin,
    A+ ma couille

    Papa, oui, je pense que c’est le bon choix pour moi. Vivre dans un bateau ou dans un petit appart, ca fait pas beaucoup de difference. j’etais a la recherche du bon compromis pour ma vie future depuis plusieurs annee, et je crois que j’ai trouve la facon dont je vais vivre pendant un moment! Ca me motive a fond pour travailler!!! Je pourrais voyager partout dans le monde gratuitement et en totale liberte… haaaaaaaa, encore quelques long mois de travail et puis…
    Gros bisoux a vous deux.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Chiang Maï > Chiang raï – Thaïlande

Je suis toujours à Chiang maï, ville que j’apprécie beaucoup, dans une guest-house v…